L’eglise : Ses aspects, sa vocation, sa mission et sa destinée.

MISSION EVANGELIQUE BAPTISTE DE LA FRATERNITE D’HAITI.

Route de Delmas, Delmas A-1 #3, siège central de la M.E.B.F.H.

Tel : (509) 3405-7802/4101-9971/3754-3173/3458-8748.

 

Leçon dominicale #3.

Sujet : L’Eglise : Ses aspects, sa vocation, sa mission et sa destinée.

Textes de lecture : Math. 5 : 13- 16 ; Math. 28 : 19- 20 ; 1 Thes. 4 : 13-17.

Texte d’Or : Math. 5 : 13- 14.

Introduction :

Le mot <<Eglise>> du grec <<Ekklēsia>> et de l’Hébreu <<qahal>>, signifiant : Assemblée du peuple et le verbe <<Ekkaleō>>, signifiant : convoquer, appeler hors de. L’Eglise n’est ni Israël, ni la continuation de l’ancien système (Le Judaïsme), Jésus dit :<<Je bâtirai mon Eglise…Math. 16 :18>>. De plus, Paul fait une distinction entre : Juifs, Païens et l’église de Dieu, 1 Cor.10 :32 « Ne soyez une pierre d’achoppement, ni pour les grecs (païens), ni pour les juifs(Israël), ni à l’Eglise de Dieu »  Il parle de l’Eglise comme un nouvel homme, Eph.2 : 15-18. Elle est composée des juifs qui croient et des païens qui croient. Israël est la branche d’olivier franc retranchée, tandis que la branche de l’olivier sauvage (païens) a été greffée sur le tronc, Rom.11 : 11-36. L’Eglise n’est ni l’olivier franc, ni l’olivier sauvage, elle est une entité hybride. Donc, l’Eglise est le corps dont Christ est la tête Eph. 1 : 22-23, corps formé de tous les croyants en Christ : Juifs et païens, depuis <<La pentecôte>>, jusqu’au retour de Christ. Pour une large compréhension de ce concept, il importe d’étudier : Les deux aspects de l’Eglise, sa vocation, sa mission et sa destinée.

  1. L’Eglise : Ses deux aspects, (Act. 2 : 46 ; Rom. 16 : 16),(1 Cor. 12 : 13).

Le corps de Christ qui est l’Eglise se présente sous deux aspects :

  • Un aspect local ou l’église locale.
  • Un aspect universel ou l’Eglise universelle.
  1. L’Expression <<L’Eglise locale>> est employée pour désigner une assemblée de croyants qui se réunissent régulièrement en un lieu déterminé. 1 Cor. 4 : 17 ; Rom. 16 : 5, 16. Elle est la manifestation visible mais partielle de l’Eglise universelle dont tous les vrais croyants sont membres. 1 Cor. 12 : 13.
  • Dieu désire que les croyants constituent un corps, 1 Cor. 12 : 13, cela implique un rassemblement des croyants et non qu’ils vivent de manière isolée. Héb. 10 : 24-25 ; Act. 2 : 41-42 ; 2 : 47.
  • La participation à une église locale est indispensable à la croissance spirituelle du chrétien. C’est dans ce cadre que Dieu a prévu le développement du croyant par la prédication et le contact avec d’autres enfants de Dieu. C’est là que les croyants trouvent instruction, avertissement, exhortation, réconfort, communion et soutien afin de mener une vie chrétienne normale et équilibrée. L’Eglise locale est :
  • Un lieu de rassemblement des croyants pour l’adoration, la prière, l’enseignement, la prédication de l’évangile et la fraction du pain. 3 :16 ; Rom. 15 : 5-7 ; Heb. 12 : 28 ; Act. 2 : 42.
  • Une famille d’accueil pour quiconque désire connaitre Dieu, 11 : 25-26.
  • Une communauté capable d’apporter une aide spirituelle, sociale et financière à ses membres dans le besoin, ainsi qu’à ceux qui sont appelés à une charge locale ou éloignée, 6 :19-20 ; 2 Cor. 8 : 2-4 ; 4 : 10-14 ; Math. 25 : 36-40.
  • Un témoignage visible de l’unité de ceux qui croient en Jésus-Christ malgré leur diversité, Jean 17 : 20-23 ; Jean 13 : 34-35.
  1. Dans son aspect universel, elle comprend tous ceux qui, à l’époque actuelle, sont nés de l’Esprit de Dieu et ont, par ce même Esprit, été baptisés dans le corps de Christ, 1 Cor. 12 : 13 ; 1 Pie 1 : 3 ; 22-25. Christ est la tête de cette Eglise, 1 : 22 ; 5 : 23 ; Col. 1 : 18, qui est appelée hors du monde pour faire connaitre aux dominations, aux autorités dans les lieux célestes la sagesse infiniment variée de Dieu, Eph. 3 : 10. Dans cet aspect universel, l’Eglise est appelée :
  • Un édifice de Dieu, 1 Cor. 3 : 9 ; 2 Cor. 6 : 16 ; Eph. 2 : 20-22, dont Christ est la pierre principale, 16 : 18 ; 1Cor. 3 : 11 ; 1 Pie 2 : 6 . Christ y demeure par son Esprit, 1 Cor. 3 : 16 ; 6 : 19. Le croyant accomplit dans ce temple un ministère sacerdotal, Heb. 13 : 15 ; 1 Pie 2 : 9 ; AP. 1 : 6.
  • Le corps de Christ, Rom. 12 : 4 ; 1 Cor. 12 : 12-27 ; Eph. 3 : 6 ; Eph. 4 : 4, 12 ; Col. 1 : 18 et 24.
  • L’Epouse de Christ, 2 Cor. 11 : 2 ; Eph. 5 : 24-32. En tant que telle, l’Eglise Lui est fiancée et doit Lui rester fidèle, 5 :25- 27, en se préparant pour ses noces avec Lui un jour, Jean 3 : 29 ; AP. 19 : 7, et règnera avec Lui, AP. 19 : 6- 20 : 6. L’Eglise universelle est constituée de tous ceux qui ont une relation personnelle avec Jésus-Christ, 1 Cor. 12 : 13. Car quiconque croit, fait partie de ce corps et reçoit le Saint-Esprit en gage  de son appartenance à ce corps. Donc, l’Eglise universelle de Dieu est composée de tous ceux qui ont reçu le salut par la foi en Jésus-Christ.
  1. La vocation d’Israël « Gen. 12 : 1-3 ; Esaïe 49 :6 » et celle de l’Eglise « Math. 11 :28, Math. 16 : 18-19, Act. 1 : 8. 

Le mot <<Vocation>> vient d’un mot latin <<Vocare>> qui veut dire appeler. Une Vocation est un appel, une invitation.

  • Dans le langage courant, le mot vocation évoque une attirance, une disposition, un goût particulier pour une profession, un métier. C’est dans ce sens qu’on dit de quelqu’un, qu’il a une vocation : d’enseignant, de musicien etc.
  • Dans le langage biblique, elle a un sens diffèrent. Elle désigne l’appel de Dieu, s’adressant à une personne ou à un peuple à qui Il propose d’accomplir une mission particulière.
  • Lorsque Dieu appelle une personne ou un peuple, c’est toujours pour l’envoyer, lui confier une mission et Dieu attend toujours une réponse à son appel, Esaïe 6 : 8. L’Appel de Dieu est accompagné toujours d’énormes sacrifices : Appel de Moise, 3 : 1-6 ; 9-13. Appel de Samuel, 1 Sam. 3 : 1- 10. Appel d’Esaïe, Es. 6 : 1-18. Appel de Jérémie, Jer. 1 : 4-9. La vocation est un feu dévorant personne ne peut résister, Jer. 1 : 4- 9 ; Ex. 3 : 1-14.
  1. La vocation d’Israël (à être la lumière des nations, Esaïe 49 : 6).

Dieu appela Abram à quitter son pays, il crut et obéit à la voix de son Dieu. Il partit et devint père de la grande nation spirituelle (Israël), Gen. 12 : 1- 3. Dieu choisit Israël comme peuple par lequel, Il devait se faire connaitre au monde. La mission qu’avait Israël consistait à amener tous les peuples au seul et unique vrai Dieu, Deut. 6 : 4 ; Esaïe 44 : 6. Israël faillit à sa mission, à cause de son infidélité, 1 Chron. 9 : 1, Jésus-Christ est venu lui a tendu la main, Math. 10 : 5-7 ; Jean 1 : 12, mais ce peuple a refusé de se repentir, et Jésus s’est tourné vers les païens à qui Il a confié la mission d’être le sel de la terre et la lumière du monde, Math. 5 : 13-14.

  1. La vocation de l’Eglise (À Etre le sel de la terre et la lumière du monde, Math. 5 : 13-14).

Le Seigneur dit :<<J’appellerai mon peuple, celui qui n’était pas mon peuple et bien-aimée, celle qui n’était pas la bien-aimée, Rom.9 : 25>>. Ce nouveau peuple de Dieu c’est l’Eglise qui a répondu à l’appel de Christ, Math. 11 : 28 ; Math. 4 : 19. Il y a la vocation ou l’appel général et la vocation ou l’appel spécifique :

  • L’Appel général.

L’Appel général de Dieu est l’acte de grâce par lequel Il invite les hommes à accepter par la foi le salut offert en Jésus-Christ. Cet appel est adressé à tout le monde, Math. 11 : 28 ; Jean 3 : 16 ; Marc 16 : 15-16 ; Math. 28 : 19. Dieu appel les hommes à se repentir. Math. 3 : 2 ; Math. 4 : 17 ; Act. 2 : 38 ; 17 : 30 ; 2 Pie 3 : 9. Il les appelle à la foi, Marc 1 : 15 ; Act. 16 : 31 ; Rom. 10 : 9. C’est la responsabilité de l’Eglise d’offrir aux gens la possibilité d’entendre l’appel de Dieu, Jean 15 :16, 1 Thes. 2 : 13 .

  • L’Appel spécifique.

L’Appel spécifique de Dieu est adressé à une personne spéciale pour une mission spéciale : Abram, Gen. 12 : 1-3 ; Moise, Ex. 3 : 1- 10 ; Jonas, Jon. 1 : 1-3 ; 3 : 1-5 ; Esaïe, Es. 6 : 8-9 ; les leaders de l’Eglise, Eph. 4 : 12 ; Les 12 disciples, Math. 10 : 1 ; Marc 3 : 13-19.

La vocation de Dieu à l’Eglise comporte deux étapes :

  • La vocation à la consécration, Dieu nous invite:
  • À renoncer à nous-mêmes, Luc 9 : 23.
  • À offrir nos corps comme un sacrifice vivant, 12 : 1- 3.
  • À être saints, 1 Pie 1 : 15 ; 1 Thés. 4 : 3.
  • À Le glorifier dans notre corps et notre esprit qui Lui appartiennent, 1 Cor. 6 : 20.
  • À être parvenus à la mesure de la stature parfaite de Christ, 4 : 13.
  • La vocation au service, d’où la mission de l’Eglise. Il n’y a pas de vocation sans mission.
  • La mission de l’Eglise, Act. 1 : 8 ; Jean 15 : 16 ; Math. 28 : 19- 20.

La mission globale de l’Eglise est résumée dans les deux images que le Seigneur utilise dans les paroles du sermon sur la Montagne, Math. 5 : 13- 16 :<<Vous êtes le sel de la terre>>, <<Vous êtes la lumière du monde>>. Dans ces deux petites phrases se trouvent réunies, la mission sociale et la mission spirituelle de l’Eglise.

  • La mission de l’Eglise comme Sel de la terre, (Mission sociale).
  • Aspect moral :
  • Le sel a pour rôle principal de conserver des aliments pour éviter qu’ils tombent en pourriture. Vous êtes le sel de la terre, implique votre présence dans le monde pour freiner le processus de corruption, 1 Pie 2 : 11- 43, Eph. 5 : 3- 5, et empêcher la progression du mal, Luc 3 : 18-20, et promouvoir le bien, 6 : 10.
  • Pour que le sel puisse assaisonner convenablement, il faut qu’il soit fondu. En tant que Sel de la terre, les croyants, membres du corps de Christ, doivent être prêts à accepter d’être transformés à l’image de Christ, 2 Cor. 3 : 18 ; Phil. 2 : 3- 11 ; Col. 3 : 5- 10. Jésus-Christ est venu non pour être servi mais pour servir, Marc 10 : 45. Il faut être prêt à renoncer à soi, Luc 9 : 23.
  • Aspect physique :
  • La fonction de sel de la terre à rapport en partie à la mission sociale de l’Eglise. Cette dernière doit rechercher la paix et le bien-être de l’homme en général. 29 : 7 ; Amos 5 : 14- 15.
  • L’Amour du prochain conduit à remplir avec beaucoup plus d’efficacité la mission spirituelle qui consiste à être la lumière du monde, qui n’est autre que la grande commission, Math. 28 : 19-20. Il ne faut pas tout réduire à l’évangélisation, il faut penser aux besoins physiques et temporels des gens : a)- Ils ont besoin de nourriture. Jésus dit : « Donnez-leur vous-mêmes à    manger… ». 14 : 15- 16 ; 25 : 35, 42 ; Rom. 12 : 20.

b)- Ils ont besoin de soins de santé, Luc 10 : 25- 37 ; Jésus s’intéresse aussi à notre corps physique, Jean 5 : 5- 9 ; Luc 4 : 40 ; Act. 10 : 38.

c)- Ils ont besoin de vêtements, Math. 25 : 36, 43.

d)- Ils ont besoin de votre attention,

e)- Ils ont besoin d’être visités, Jac. 1 : 27

  • Le sel donne goût, il stimule l’appétit. L’Eglise de Jésus-Christ, comme sel de la terre, doit exercer l’amour, la compassion afin d’attirer les gens à l’évangile. L’Eglise qui participe aux joies et aux espoirs, aux angoisses et aux tristesses des hommes apporte la joyeuse nouvelle du royaume de Dieu par Jésus-Christ. 12 : 15- 16 .
  • La mission de l’Eglise comme lumière du monde (Mission spirituelle).

En Jean 8 : 12, Jésus dit : «  Je suis la lumière du monde. » Il est la lumière du monde et nous qui sommes ses disciples, nous le sommes en Lui, Col. 1 : 27-29, et par Lui dans la mesure où nous sommes d’accord d’être sa bouche et ses pieds dans le monde, Jean 17 : 18 ; Jean 20 : 21. Nous devons faire ce que Jésus ferait s’Il était physiquement présent sur la terre maintenant. La mission spirituelle de l’Eglise est résumée dans ces trois verbes : Glorifier, édifier et évangéliser.

  • L’Eglise a pour mission de glorifier Dieu. La principale mission de l’Eglise de Jésus-Christ est de glorifier Le Créateur de l’univers, 15 : 5-7 ; Eph. 1 : 5, 12, 14 ; 1 Pie 4 :11. Nous glorifions Dieu :

a). En l’adorant, Jean 4 : 23 ; Phil. 3 : 3 ; AP. 22 : 9.

b). Par la prière et la louange, Ps. 50 : 23 ; Heb. 13 : 15.

c). En vivant une vie sainte, Jean 15 : 8 ; 1 Pie 2 : 9- 12

  • Elle a aussi pour mission de faire des disciples. La grande commission ordonne à l’Eglise d’aller dans le monde entier et faire des disciples, Math. 28 : 19 ; Marc 16 : 15-16 ; Act. 1 : 8. L’Eglise a l’impérieuse responsabilité d’offrir au monde entier la possibilité d’entendre la parole de Dieu. Nous devons tous, être comme des flambeaux dans le monde, au milieu d’une génération perverse et corrompue, portant la parole de vie, 2 : 15. Comment être des flambeaux dans un monde ténébreux ?
  1. En portant la parole de vie, 10 : 14- 15 ; 2 Tim. 4 : 2.
  2. En étant des témoins de Christ dans le monde, 1 : 8 ; Marc 26 : 15- 18.
  3. En exerçant notre fonction d’ambassadeur pour Christ, 2 Cor.5 : 18- 20.
  • Elle a enfin pour mission d’édifier ses membres. Dans 4 : 12, Dieu a fait des dons à l’Eglise pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ. Cela signifie clairement que l’Eglise doit enseigner la doctrine de la Bible à ses membres, afin qu’ils puissent atteindre de la maturité pour réfuter les faux enseignements 1 Jean 4 : 1- 6 ; 2 Pie 2 : 1- 7 ; Phil. 3 : 2 ; Math. 7 : 15,  et croitre dans la grâce, 2 Pie 3 : 17- 18 ; Col. 2 : 4- 8. Comme Esdras, les croyants doivent étudier la parole de Dieu, la mettre en pratique et l’enseigner, Esd. 7 : 10. Jésus dit : «  Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit, Math. 28 : 20 ». L’Eglise doit être assise sur le fondement des apôtres, Eph. 2 : 20 ; 1 Cor. 3 : 11 ; Act. 2 : 41- 47.
  • L’Eglise s’édifie par l’enseignement de la parole de Dieu, car elle éclaire les yeux, restaure l’âme et rend sage, 19 : 8- 12. Elle juge les pensées et les sentiments du cœur, Héb. 4 : 12’
  1. La destinée de l’Eglise, (1 Thes. 4 : 16- 17) ; (Jean 14 : 1- 3).

L’Eglise ne gagnera pas le monde entier à sa cause. La bible dit que l’iniquité grandira et l’amour du plus grand nombre se refroidira, Math. 24 : 12, et Apôtre Paul dit qu’il y aura abandon de la foi dans les derniers temps, 1 Tim. 4 : 1 ; 2 Tim. 3 : 1- 9. Il y aura des bons et des méchants jusqu’à la fin, Luc 17 : 26 ; Math. 13 : 24- 30, 36- 43 ; Math. 13 : 47- 50.

  • Selon Esaïe 61 : 1-2, Jésus-Christ est venu pour porter de bonnes nouvelles, pour penser les cœurs brisés, pour proclamer la libération des captifs, et publier une année de grâce. A la fin de cette année de grâce, Jésus-Christ viendra pour prendre l’Eglise avec Lui, Jean 14 : 1-3 ; 2 Cor. 5 : 1-10 ; 1 Cor. 15 : 51-53 ; Phil. 3 : 20-21.
  • Lorsque, Jésus-Christ viendra pour prendre l’Eglise avec Lui, deux choses se produiront :
  • Les morts en Christ ressusciteront, 1 Thes. 4 : 16, parce que Jésus est la résurrection et la vie, Jean 11 : 25.Les morts seront rendus vivants.
  • Les vivants en Christ seront transformés, 1 Cor. 15 : 51-53. Les vivants verront leur vie devenir immortelle, 1 Cor. 15 : 53-57. Il y aura une résurrection pour la vie éternelle et une résurrection pour la mort ou la honte éternelle, Jean 5 : 28-29 ; 12 : 2. Il y aura mille sept ans qui séparera la résurrection des croyants de la résurrection des incroyants, 1 Thes. 4 : 16 ; AP. 20 : 4-7. La résurrection des croyants se fera en deux étapes :
  1. Pour prendre l’Eglise, Christ viendra avant la grande tribulation, Jean 14 : 3 ; 1 Cor. 15 : 51-54 ; 1 Thes. 4 : 13-17.
  2. La résurrection des deux témoins lors de la grande tribulation, 11 : 11, et la résurrection des saints de l’Ancien Testament et des croyants ou martyrs de la grande tribulation, Ap.20 : 4 ; Dan. 12 : 2, sont toutes des étapes de la première résurrection ou la résurrection des croyants.
  • Tous les croyants seront-ils enlevés ?

La nature même de l’Eglise exige qu’ils soient enlevés :

  1. L’Eglise est un temple, 1 Cor. 3 : 16 ; 1 Cor. 6 : 19 ; Eph. 2 : 20 ; 1 Pie 2 : 5. Une partie de l’Eglise dans laquelle habite Le Saint-Esprit serait-elle laissée derrière ?
  2. L’Eglise est l’Epouse de Christ, 2 Cor. 11 : 2 ; Eph. 5 : 24,32 ; AP. 19 : 6-9, une partie de cette Eglise serait-elle laissée derrière ? En tant qu’Epouse l’Eglise est dans la position de fiancée maintenant, 2 Cor. 11 : 2, à la fin, Christ fera paraitre cette Eglise glorieuse sans tache, ni ride, ni rien de semblable 5 : 27.
  • Les privilèges de l’Eglise.
  • L’Eglise sera unie à Christ, parce que c’est son Epouse, 2 Cor. 11 : 2 ; Eph. 5 : 27 ; AP. 19 : 7 ; Rom. 8 : 16.
  • L’Eglise règnera avec Christ. En tant qu’Epouse, elle sera à ses côtés, et partagera son autorité dans son royaume universel sur terre, 1 Cor. 6 : 2 ; AP. 1 : 6 ; AP. 2 : 26 ; 3 : 21 ; 20 : 4-6 ; 22 : 5. Elle jugera des anges, 1 Cor. 6 : 3.
  • Les récompenses de l’Eglise.

Nous sommes des administrateurs des mystères de Dieu. Ce que Dieu demande de nous, c’est d’être fidèles, 1 Cor. 4 : 1-2 ; Luc 19 : 12-26.

  • Nous serons récompensés pour les âmes gagnées, 12 : 3, 1 Thes. 2 : 19-20, une couronne de gloire, 1 Pie 5 : 4.
  • Nous recevrons : une couronne incorruptible, 1 Cor. 9 : 25; une couronne de justice, 2 Tim. 4 : 8 ; Une couronne de vie, la vie éternelle, 1 : 12 ; AP. 2 : 10.

Conclusion :

Depuis le péché d’Adam, le monde est certainement soumis à l’influence du malin, mais, il reste et demeure la création de Dieu. C’est pourquoi Dieu a conçu son plan de rachat qui consiste à racheter sa création toute entière de la malédiction du péché, Gal 3 : 13 ; 2 Cor. 5 : 19. Pour accomplir ce plan un peuple fut choisi ensuite rejeté, à cause de son infidélité. A travers toutes les nations, un nouveau peuple est choisi pour être le sel de la terre et la lumière du monde, Math. 5 : 13-14. Le sel de la terre et la lumière du monde sont deux images qui représentent la mission intégrale de l’Eglise de Jésus-Christ : Sa Mission sociale et sa Mission spirituelle. Donc, pendant que l’Eglise de Jésus-Christ marche vers sa destinée éternelle, elle doit être toujours active dans sa fonction comme sel de la terre et lumière du monde.

 

A Dieu seul soit la gloire !

 

 

 

 

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *